DURAND Jacques, Louis, Armand, Hippolyte

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 26 avril 1924 à Rodez (Aveyron), mort en action le 7 octobre 1944 à Servance (Haute-Saône) ; militaire ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jacques Durand était célibataire et domicilié 34 rue de Matz, à Toulouse (Haute-Garonne).
Il entra dans la Résistance comme chasseur de 2e classe au Corps franc Pommiès (CFP), demi-brigade Du Passage, bataillon Simonet, compagnie de La Lance. Le CFP parti de Toulouse après le 6 juin 1944 participa à la bataille d’Autun début septembre puis aux batailles des Vosges et d’Alsace.
Le 7 octobre 1944, l’unité de Jacques Durand reçut pour mission d’atteindre Le Haut-du-Them en passant par la route de La Pille menant au hameau du Ménil d’Amont. Partie de Magny-Maubert à 15 heures, elle se dirigea vers objectif mais dès les premières maisons du hameau, les FFI furent pris pour cible par des mitrailleuses lourdes allemandes puis subirent l’assaut de l’infanterie ennemie. La compagnie de La Lance dut se replier à la faveur de l’obscurité et jacques Durand fut tué par balle à 19 heures sur la commune de Servance.
L’acte de décès fut dressé le 8 octobre sur la déclaration du lieutenant Bézanger, officier de détails du détachement du colonel de Rougemont (commandant du Passage).
Il est inhumé aujourd’hui dans le carré militaire du cimetière communal, à Servance (Haute-Saône).
Son nom figure sur le Mémorial du Corps Franc Pommiès (CFP), à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224842, notice DURAND Jacques, Louis, Armand, Hippolyte par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 mars 2020, dernière modification le 24 mars 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Blog Anciens du 3e RCA (régiment de chasseurs d’Afrique) Fin septembre, début octobre 1944.— Wikipédia Corps franc Pommiès.— Mémorial genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément