G. C.

Par Annie Pennetier

Né en 1919, exécuté sommairement vers le 20 août 1944, par les Allemands dans le Château de Vincennes (Seine, Val-de-Marne) ; gestapiste de Seine-et-Marne, faux FFI à Paris.

Nous ne connaissons pas son état civil et uniquement ses initiales.
Agent français de la Gestapo à Nemours (Seine-et-Marne), responsable de l’arrestation de plusieurs réfractaires au STO, les résistants l’avaient vu pendant l’été 1944 patrouiller dans une voiture pleine de miliciens dans les villages et les bois à la recherche d’un maquis entre Melun et Nanteau. Le chef de la résistance locale Marcel Piat, dit Marceau, résistant OCM, commandant de la sous-section FFI de Nemours, décida de le faire abattre, mais il apprit son départ pour la capitale quelques jours avant l’insurrection parisienne. Alors qu’il s’était incorporé à un groupe de résistants, c’est juché sur l’aile d’une traction-avant, le pistolet-mitrailleur au poing qu’il fut intercepté avec ses compagnons du moment par une patrouille allemande.
Conduits au château de Vincennes, où sévissait la das Reich, ils ont été exécutés par fusillade et inhumés sur place dans un fossé. Se dédouaner ou s’infiltrer, on ignore l’objectif de ce Gestapiste "reconverti".

Quelques temps après la Libération et les cérémonies officielles, la municipalité de Vincennes s’apercevant de la méprise, le fit exhumer retirant « un corps indésirable auprès des patriotes » et le rendit à sa famille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224872, notice G. C. par Annie Pennetier, version mise en ligne le 1er avril 2020, dernière modification le 3 avril 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Site de Gilles Primout, Fusillades à Vincennes. — René Charles Planke, La Seine-et-Marne dans la guerre, tome 4, Éditions Amatteis, 77350 Le Mée-sur-Seine, 1987. —Le Musée de la Résistance en ligne, biographie de Marcel Piat par Claude Cherrier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément