BARBAY Arthur, Gaston

Par Louis Botella, Jean-Jacques Doré

Né le 27 février 1871 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; domestique puis employé des tabacs ; secrétaire du syndicat CGT des Tabacs Transit du Havre de 1906 à 1914 puis en 1919.

Soixante salariés de la manufacture des tabacs du Havre chargés du stockage, de la manutention des matières premières et du transport des produits finis, quittèrent le syndicat des Tabacs pour fonder leur propre organisation dite Syndicat des Tabacs Transit le 20 août 1906. Arthur Barbay fut élu secrétaire, assisté de Jean Corre (secrétaire adjoint), de Louis Bréguin (trésorier), de Jean Jourdan (trésorier adjoint) et de André Hautot (archiviste).

Réélu jusqu’en 1914, il représenta son organisation lors du congrès de juin 1911 tenu à la Bourse du travail de Paris de la Fédération nationale des ouvriers et ouvrières des manufactures de tabacs, magasins de feuille et de transit.

Mobilisé dans l’artillerie du 1er août 1914 au 20 décembre 1918, il redonna vie au syndicat des Tabacs Transit du Havre en janvier 1919 et fut élu une nouvelle fois secrétaire et Louis Bréguin trésorier. Albert Tasserie lui succéda en 1920.

Fils d’un journalier, Arthur Barbay, blond aux yeux bleus, habitait au Havre 41 rue Desmalières.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224891, notice BARBAY Arthur, Gaston par Louis Botella, Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 27 janvier 2021.

Par Louis Botella, Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 406, 10 MP 1410 syndicats dissous avant 1936, État civil, Registre matricule militaire. — Arch. Jacques Faure, ancien secrétaire général de la Fédération FO des Tabacs et Allumettes, reversées au Centre d’histoire du XXe siècle par sa fille Claudie Faure en mars 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément