GOUJON Rolande

Par Louis Botella

Morte en février 1932 ; ouvrière modiste ; syndicaliste CGT de la Seine [Hauts-de-Seine].

Membre du conseil syndical du syndicat confédéré [CGT] des ouvrières modistes de la région parisienne, Rolande Goujon ainsi que son époux Jean Goujon furent asphyxiés, en février 1932, par les émanations d’un appareil de chauffage.

Ils demeurèrent alors à Malakoff.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224908, notice GOUJON Rolande par Louis Botella, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 26 mars 2020.

Par Louis Botella

SOURCE : Le Peuple, organe quotidien du syndicalisme, 21 février 1932 (BNF-Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément