CARRÉ Marcelle [épouse CALLÉ]

Par Dominique Tantin

Née le 9 novembre 1918 à Château-Renault (Indre-et-Loire), massacrée le 8 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; victime civile.

Marcelle Carré était la fille de Théophile Léopold dit Raoul Carré, cantonnier-chef, alors âgé de 27 ans, et de son épouse Louise Vollet, âgée de 19 ans. Le couple était domicilié 154 rue de la République à Château-Renault. Marcelle Carré épousa Eugène Gaston Roger Callé le 16 octobre 1937 à Soissons (Aisne). En 1944, elle était réfugiée en Corrèze.
Le 8 juin 1944, elle fut victime des SS de la division Das Reich. En fin de journée, l’avant-garde de la division parvint à Tulle, portant secours à la garnison allemande que l’assaut des FTP les 7 et 8 juin n’était pas parvenu à neutraliser. De terribles représailles, on le sait, allaient s’abattre sur la population le lendemain. Dans son ouvrage consacré au parcours de la Das Reich, l’historien Guy Penaud écrit : « Les hommes de la colonne de la Das Reich parcoururent les rues de la ville [Tulle], tirant sur des tireurs isolés, abattant des civils qui avaient l’audace de se montrer aux fenêtres ou arrêtant des maquisards à brassard FTP très démoralisés. » Marcelle Carré fut l’une des six victimes de ce début de répression.
Son nom ne semble inscrit sur aucun monument, ni à Tulle, ni dans sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224919, notice CARRÉ Marcelle [épouse CALLÉ] par Dominique Tantin, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 11 janvier 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Guy Penaud, La Das Reich, 2e SS Panzer Division, Périgueux, Éd. La Lauze, 2005, p. 191, 512. — Acte de naissance en ligne (Arch. dép. d’Indre-et-Loire).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément