ESCARIGUELA Guy, Ernest

Par Eric Panthou

Né le 11 février 1923 à Crécy-en-Brie, aujourd’hui Crépy-la-Chapelle (Marne), mort au combat le 1er août 1944 à Saint-Éloy-la-Glacière (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur.

Stèle Escariguela

Fils de Michel, Jean, 25 ans, né à Perpignan, vérificateur des contributions indirectes, et de Clémence, Alice Bataille, 20 ans, sans profession, Guy -également désigné avec le prénom Jean- Escariguela eut une sœur.
Il fut élève au collège Frédéric Mistral d’Arles (Bouches-du-Rhône) puis élève en philosophie au collège de garçons — devenu lycée d’État François-Arago en 1945 — de Perpignan (Pyrénées Orientales).

Il rejoignit les FFI au sein du maquis Sainte-Anne, dans le secteur de Lambesc (Bouches-du-Rhône) puis pour une raison qu’on ignore il rejoignit l’Auvergne à une date qu’on ignore.

Il est signalé comme mort au maquis en Auvergne dans un ouvrage concernant les anciens élèves du Collège d’Arles décédés. Plusieurs véhicules allemands passèrent à proximité du village de Neuville, commune d’Auzelles (Puy-de-Dôme). C’est là que le soldat Escariguela a sans doute été surpris. L’arrivée des véhicules fut immédiatement suivie d’une fusillade qui entraîna sa mort.
Peut-être appartenait-il à la 4ème Compagnie du Mont-Mouchet qui en ce début d’août 1944, avait établi son PC dans le bois de Mauchet sur la commune de Saint-Eloy-la-Glacière. La compagnie dut le 3 août affronter une colonne de plusieurs dizaines de véhicules allemands pour l’empêcher de rejoindre Ambert. La Compagnie eut ce jour 1 tué et 3 blessés et le village de Saint-Eloy-la-Glacière fut pillé.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le Mémorial du maquis de la résistance de Sainte-Anne à Lambesc (Bouches-du-Rhône) et sur la Plaque commémorative du lycée Arago de Perpignan (Pyrénées Orientales). Une stèle en mémoire de Guy Escariguela a été érigée sur le lieu de son décès à Neuville, commune d’Auzelles.

Il n’a pas d’acte de décès à l’état civil de Saint-Eloy-la-Glacière.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224920, notice ESCARIGUELA Guy, Ernest par Eric Panthou, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

Stèle Escariguela

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 180346. Dossier Guy Escariguela (nc) .— SHD Vincennes, GR 16 P 210733. Dossier Guy Escariguela (nc) .— René Garagnon, Le collège Frédéric Mistral d’Arles (1907-1977), en ligne. — Mail de Daniel Coupat, le 14 mars 2021 transmettant le témoignage de son père Georges, présent à proximité le jour de la fusillade. — Filae. — État-civil Crépy-la-Chapelle.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément