CHALMET Maurice, Pierre [pseudonyme dans la résistance : Barat]

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 12 novembre 1926 à Cérilly (Allier), tué au combat le 24 août 1944 (Allier) ; boucher ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Maurice CHALMET

Fils de Pierre et d’Henriette Virma, sans profession, Maurice Chalmet était comme sa mère, veuve, domicilié à Lurcy-Lévis (Allier), rue de l’Osine en 1944. Il était boucher.
Il a rejoint à une date non connue le camp FTP du 14 juillet qui avait été créé en juin 1944 dans la forêt de Civrais, commune de Saint-Plaisir (Allier).

Il a participé aux combats de la libération de Montluçon (Allier). Il est tué lors du quatrième jour de l’attaque de la caserne de Richemont où était cantonnée une garnison allemande. Il est mort de ses blessures lors de son transfert de Quinssaines.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le monument aux morts de Lurcy-Lévis (Allier) et une rue porte son nom à Lurçy-Lévis.

Il n’a pas de dossier FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224924, notice CHALMET Maurice, Pierre [pseudonyme dans la résistance : Barat] par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Henri-Ferréol Billy

Maurice CHALMET

SOURCES : Mémorialgenweb. — "A travers les rues d’un village touristique", La Montagne, édition Montluçon, 16 août 2017. — État-civil Montluçon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément