GRIMOUILLE Pierre, Alexandre, Albert [pseudonyme dans la résistance : Robinson ou Emile]

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 1er mars 1922 à Paris-XIV° arr. (ex Seine), tué au combat le 27 août 1944 à Ygrande (Allier) ; membre des francs-tireurs et partisans (FTP) et des Mouvements unis de la Résistance (MUR).

Fils d’Albert Antoine Grimouille, né le 25 mars 1894 à Epiry (Nièvre), conducteur, et de Berthe Angélique Pinard, son épouse, née le 9 mars 1899 à Aix-Noulette (Pas-de-Calais), Pierre Grimouille habitait Franchesse (Allier) en 1944. Il s’était marié dans cette commune le 18 décembre 1942 avec Paulette Louise Dagouret, cultivatrice, née le 5 février 1923 à Bagneux (Allier). Il était alors caporal au groupe de chasse 1/8, station radio du camp de Villodève à Montpellier (Hérault). On suppose qu’il devint cultivateur Ses parents habitaient Miermaigne (Eure-et-Loir) en 1942.

Le 16 novembre 1943, il a été arrêté à Franchesse (Allier) en même temps que son beau-père, Pierre Dagouret. Ils auraient fait l’objet d’une dénonciation anonyme pour détention d’armes de guerre

Au sein des FTP, il faisait partie du 1er secteur, devenu 201e compagnie, dont le responsable n’était autre que son beau-frère, Jean Dagouret. Agent de liaison, venant de Franchesse (Allier) à moto pour une mission à Buxières-les-Mines (Allier), Pierre Grimouille fut abattu sans sommation face à l’auberge Martin, route de Paris, à 7h45.

Une citation proposée indique : « Gradé rempli de courage et d’allant, volontaire pour toutes les missions dangereuses, a trouvé une mort glorieuse, lors d’une reconnaissance d’une colonne ennemie, en tombant dans une embuscade à Ygrande (Allier) le 27 août 1944 ». Il est noté sergent, mort pour la France sur son acte de décès.

Son nom figure sur le monument aux morts d’Epiry (Nièvre), une plaque commémorative à Ygrande (Allier) et une stèle commémorative à Franchesse (Allier).

Il a été homologué FFI. Il figure sur la liste nominative des membres de la formation MUR FFI d’Auvergne, homologué pour la période du 21 au 27 août 1944 mais il était plutôt membre des FTP.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224926, notice GRIMOUILLE Pierre, Alexandre, Albert [pseudonyme dans la résistance : Robinson ou Emile] par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 12 juin 2022.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 63/36 : liste nominative des membres de la formation MUR FFI d’Auvergne. — SHD Vincennes : GR 16 P 271108. Dossier Pierre Grimouille (nc).— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 570 : crimes de guerre à Ygrande (nc) et 900 W 43 : arrestations par autorités allemandes .— Valmy, 25 septembre 1944 .— MemorialgenWeb. — Généanet. — Etat civil Ygrande.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément