BRION Marie, Désirée [née BOYER]

Par Michel Thébault

Née le 30 août 1883 à Sepmes (Indre-et-Loire), massacrée le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; journalière ; victime civile.

Marie Boyer était la fille d’Isidore, Casimir Boyer âgé de 27 ans à sa naissance, journalier et de Louise Leblanc âgée de 26 ans. Elle se maria le 21 janvier 1905 à Maillé avec Théophile Brion (né à Sepmes le 9 novembre 1877) cultivateur à Maillé avec ses parents. Marie Brion était alors gagiste (ce qui dans le vocabulaire agricole du temps désigne une personne recevant des gages pour un service rendu, sans toutefois être domestique). Une fille Renée naquit le 17 novembre 1906 à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire). Son mari Théophile Brion ne fut pas mobilisé en 1914, exempté pour infirmité, mais deux de ses frères moururent lors du conflit, Marcel Brion tué le 29 décembre 1914 dans la Meuse et Félix Brion le 25 septembre 1918 dans les Vosges. Marie Brion fut veuve à 36 ans lors du décès de son mari à Maillé le 4 septembre 1919.

En 1944, elle résidait toujours à Maillé, où elle exerçait la profession de journalière. Elle vivait vraisemblablement chez sa fille Renée Gouard (née Brion). Elle fut victime avec sa fille, son gendre Ernest Gouard, et deux de ses petits-enfants, Camille et René, du massacre de Maillé. Le 25 août dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes. C’est sa petite-fille, Raymonde, journalière, âgée de 18 ans, seule survivante du massacre de la famille, qui vint le lendemain à la mairie déclarer les décès.

Elle obtint la mention mort pour la France. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224936, notice BRION Marie, Désirée [née BOYER] par Michel Thébault, version mise en ligne le 26 mars 2020, dernière modification le 27 avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil, recensements) — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément