DESMÉROUX Marcel

Par Fabien Conord, Gilles Morin, Claude Pennetier

Né le 1er février 1888 à Sainte-Colombe-en-Bruilhois (Lot-et-Garonne), mort le 12 janvier 1969 à Sainte-Colombe-en-Bruilhois (Lot-et-Garonne) ; propriétaire exploitant ; militant socialiste, dirigeant de la Confédération générale agricole dans le Lot-et-Garonne ; maire de Sainte-Colombe-en-Bruilhois (1935-1936 ; 1944-1959) ; secrétaire général de la Fédération nationale des coopératives de blé ; délégué à l’Assemblée consultative provisoire (1944-1945).

Élu maire de sa commune natale en 1919, Marcel Desméroux était membre de la SFIO et dirigeait de nombreuses sociétés agricoles. Lors du Front populaire, il assura la présidence de l’Office départemental du blé et le secrétariat général de la société d’encouragement à l’agriculture. Il était à la même époque secrétaire général de la Fédération nationale des coopératives de blé. La fédération socialiste le présenta au conseil d’arrondissement dans le canton de Laplume en octobre 1937.
Le Journal Officiel du 3 octobre 1942 le dénonçait comme « dignitaire » de la franc-maçonnerie : il avait été membre de la Loge « Éspérance et Fraternité » de Clairac et délégué au congrès des Loges Sud en 1923 (Grand Orient de France).
Après la Libération M. Desméroux, membre du bureau confédéral de la CGA et dirigeant de la Confédération générale agricole dans le Lot-et-Garonne, fut délégué à l’Assemblée consultative provisoire en 1944 et 1945, au titre de la Résistance paysanne (CGA). Il fut également membre de la commission provisoire d’organisation du Comité national d’action agricole (arrêté du 19 octobre 1944, confirmé le 9 mars 1945), membre du conseil de l’ONIC (10 février 1945), administrateur de l’Office national industriel de l’azote (1er juin 1945), du conseil d’administration provisoire de la Caisse nationale de crédit agricole (1er mars 1945). Il fut encore un actif mutualiste et coopérateur : président du comité d’administration provisoire des caisses mutuelles d’assurances sociales et d’allocations familiales du Lot-et-Garonne (29 mai 1945), président de la coopérative d’approvisionnement d’Agen. Il était encore membre de la commission consultative de la viticulture (12 juin 1945) et fut membre du Conseil national économique de 1947 à 1951 (Agriculture - CGA).
Desméroux redevint maire de sa commune et fut secrétaire général de l’amicale des maires de Lot-et-Garonne. Il se présenta sous l’étiquette CGA puis SFIO aux élections cantonales de 1945, 1951 et 1958 à Laplume et fut candidat aux élections législatives de novembre 1946.
Marcel Desméroux, officier du Mérite agricole, vice-président pour l’arrondissement Agen de la société d’encouragement à l’agriculture, mourut le 12 janvier 1969 à Sainte-Colombe-en-Brulhois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22498, notice DESMÉROUX Marcel par Fabien Conord, Gilles Morin, Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Fabien Conord, Gilles Morin, Claude Pennetier

SOURCE : Arch. Nat., CAC, 0019780654, article 114, agriculture, note du 15 janvier 1965. — Arch. OURS, dossiers Lot-et-Garonne. — Le Réveil socialiste, 1937, 1946. — Notice DBMOF, par Jean Maitron et Claude Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément