CHEVALIER Raymond, Frédéric

Par Jean-Jacques Doré

Né le 12 mai 1898 à Canteleu (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort à Longjumeau (Essonne) le 17 février 1952 ; cheminot ; syndicaliste unitaire (CGTU) ; communiste.

Fils d’un charpentier et d’une journalière, Raymond Chevalier, matelot de 3e classe de "l’armée de mer" fut démobilisé avec la spécialité de mécanicien de la marine.

Entré à la Compagnie des chemins de fer du Nord, il fut affecté à Calais (Pas-de-Calais) le 5 janvier 1926, il y demeurait alors 95 rue Champollion.

Muté comme mécanicien au dépôt de Rouen-Nord (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 7 avril 1930, il succéda à Valentin Debailly comme secrétaire du syndicat unitaire (CGTU) local en 1932. Il avait été appelé à siéger à la Commission exécutive de la 19e Union régionale unitaire à l’issue du congrès de Rouen le 19 avril 1931.

Marié le 29 janvier 1921 et père de deux enfants, il habitait à Rouen 16 place du vieux marché. En 1943, il vivait à Longueau (Somme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2250, notice CHEVALIER Raymond, Frédéric par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 7 décembre 2020, dernière modification le 10 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13127. — Arch. Dép. Seine-Maritime 1 MP 279 Dossiers individuels des membres du PCF de A à L., État civil, Registre matricule militaire. — Arch. de l’UGD CGT liasse CGTU n°2 1930-1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément