FONTANON Florentin

Par Eric Panthou

Né le 1er septembre 1882 à Vergongheon (Haute-Loire), exécuté sommairement par fusillade le 2 décembre 1943 à Saint-Yvoine (Puy-de-Dôme) ; mécanicien ; résistant ?

Fils d’Henri, ouvrier, et de Marie Martel, ménagère, Florentin Fontanon vécut à Paris une partie de sa vie et se maria à Louise Chantereau le 1er octobre 1943 à Brassac-les-Mines (Puy-de-Dôme). Il habitait rue Villa Radio à Brassac-les-Mines quand il fut mobilisé en 1914. Il vécut ensuite de nouveau à Paris avant de revenir à une date inconnue à Brassac-les-Mines. Il vivait encore dans cette commune sous l’Occupation. Il exerçait la profession de mécanicien.

Il fut arrêté le 2 décembre 1943 à Brassac-les-Mines après avoir été dénoncé par un membre de sa famille.
Il fut fusillé pendant son transfert au lieu-dit "Le Ludat" à Saint-Yvoine (Puy-de-Dôme) à 15 heures. Sa montre et sa chaîne lui furent dérobées et son appartement mis au pillage. Il fut identifié par son beau-frère.

Il n’a pas de dossier aux services historiques de la Défense.

Son nom figure sur le Monument aux Morts de Brassac-les-Mines, parmi les victimes issues de la Résistance. Un doute subsiste sur le fait qu’il puisse être considéré comme résistant. La mention Mort pour la France n’apparaît sur aucun acte d’état civil le concernant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225003, notice FONTANON Florentin par Eric Panthou, version mise en ligne le 28 mars 2020, dernière modification le 2 avril 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 12 : Crimes de guerre à Saint-Yvoine .— Généanet .— Mémoire des Hommes .— état-civil Saint-Yvoine et Vergongheon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément