BOUILLET Georges, Marcel

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 12 novembre 1899 à Moulins (Allier), mort des suites de ses blessures probablement en juillet 1941 vraisemblablement à Moulins (Allier) ; manœuvre ; civil

Fils de Charles, journalier et de Catherine Auclair, journalière, Georges Bouillet était domicilié rue du Rivage à Moulins. Il a effectué différents métiers : équarisseur, vitrier miroitier et manœuvre.

Il a appartenu à la classe 1919 sous le matricule 1781. Il a été incorporé à compter du 16 avril 1918 dans une unité d’artillerie et participé à la campagne contre l’Allemagne jusqu’au 23 octobre 1919. Il est envoyé au Maroc du 5 février 1920 au 31 janvier 1921 puis dans les pays Rhénans du 13 mai au 18 juin 1921. Il a été renvoyé dans ses foyers le 18 juin 1921. Une médaille commémorative lui a été accordée le 29 juin 1920.

Il a été rappelé à l’activité dans l’artillerie le 2 septembre 1939 avant d’être démobilisé, étant stationné dans un dépôt d’artillerie.

Il a été blessé grièvement par les allemands qui ont tiré sur lui le 19 juillet 1941 alors qu’il se trouvait sur les bords de l’Allier. En effet, Moulins (Allier) se trouvait sur la ligne de démarcation. Il décèdera des suites de ses blessures.

La date de son décès ne figure pas sur son acte de naissance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225029, notice BOUILLET Georges, Marcel par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 28 mars 2020, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES : Arch. Dép. Puy-de-Dôme : dossier 908 W 94 (exactions allemandes à Moulins). — Arch. Dép. Puy-de-Dôme : 908 W 85, enquête pour crime de guerre (nc) .— Registre matricule (AD Allier en ligne). — État civil (AD Allier en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément