GABRIEL Dominique, Estève

Par Eric Panthou

Né le 26 décembre 1922 à Frontignan (Hérault), mort au combat le 30 juillet 1944 à Chaméane (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Antoine, Gabriel, journalier, et Maria Pedrola, sans profession, Dominique Gabriel rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore. Peut-être a t-il fui sa région natale car réfractaire au STO.

Il fut tué lors de l’attaque du maquis de Chaméane le 30 juillet 1944.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Un monument commémoratif à Chaméane sur la D89, (à la sortie de Chaméane sur la route de Saint Etienne-sur-Usson) rappelle le drame en signalant 14 des 16 tués, Valentin Dailloux et Dominique Gabriel n’étant pas mentionné.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225078, notice GABRIEL Dominique, Estève par Eric Panthou, version mise en ligne le 29 mars 2020, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 190293. Dossier Dominique Gabriel (nc) .— Mémorialgenweb. — État civil Frontignan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément