CASTEL Paul, Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 31 mars 1911 à Miellin (Haute-Saône), exécuté sommairement le 1er octobre 1944 à Miellin ; cheminot ; résistant.

Paul Castel était le fils de Émile Alphonse, menuisier et de Marie Joséphine Augustine Herreye, ménagère. Il fut adopté par la Nation par jugement du Tribunal civil de première instance de Lure le 24 juin 1920. Il était célibataire et domicilié 45 rue des Romains, à Bar-le-Duc (Meuse). Il exerça d’abord le métier de menuisier puis il entra au chemin de fer comme aide-ajusteur à l’essai au dépôt de Bar-le-Duc le 8 janvier 1937. Il fut requis pour aller travailler en Allemagne mais entra dans la clandestinité en juin 1944. Il fut déclaré en absence irrégulière à la SNCF à compter du 9 juin. Le 1er octobre 1944, il se trouvait à Miellin lorsque le village fut repris par les troupes allemandes. Un soldat allemand voulut l’obliger à porter en ligne un trépied de mitrailleuse mais il refusa et tenta de s’évader. Il fut abattu après quelques mètres seulement et décéda.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut cité à l’ordre de la SNCF : "Inscrit à un organisme de résistance à Vesoul, a été arrêté et tué par les Allemands pour avoir vraisemblablement refusé d’exécuter une mission".
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs), sur la plaque commémorative 1939-1945 de la SNCF, à Bar-le-Duc (Meuse), sur le monument aux morts, à Miellin et le Mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225108, notice CASTEL Paul, Louis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 30 mars 2020, dernière modification le 30 mars 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Henri Dropsy et Clément Gosselin dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris 2017.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément