GRANGE Rémi, Rogé

Par Eric Panthou

Né le 13 janvier 1921 à La Ricamarie (Loire), mort accidentellement le 14 juillet 1944 à Baffie (Puy-de-Dôme) ; cultivateur ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Eugène, mineur puis cantonnier, et de Mélanie, née Chassaing, sans profession puis cultivatrice domiciliée au lieu dit Charrier à Baffie (Puy-de-Dôme), Rémi Grange était lui-même cultivateur et habitait chez ses parents. Il était célibataire.

La base Mémoire des Hommes indique qu’il est mort accidentellement le 14 juillet 1944 à Baffie (Puy-de-Dôme). Cette commune se situe à cinq kilomètres de la Loire. Il est possible que Rémi -ou Rémy selon une autre source- fasse partie d’une unité FFI de la Loire.

Son acte de décès indique qu’il est mort à son domicile à Baffie, à 9 heures, et qu’il est Mort pour la France au titre des FFI (décision du 20 juin 1948).

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI. Il a reçu la médaille militaire (JO 22/04/1966).

Son nom n’apparaît sur aucun monument commémoratif.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225142, notice GRANGE Rémi, Rogé par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 mars 2020, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 198966, dossier Rémi Grange (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 267968, dossier Rémy Grange (nc). — Mémoire des Hommes. — État-civil Baffie et La Ricamarie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément