JUSTITZ Erich

Par Dominique Tantin

Né le 24 mai 1912 à Nový Bohumín (Empire austro-hongrois, auj. République tchèque), mort en action le 9 juin 1944 à Beaulieu-sur-Dordogne (Corrèze) ; résistant dans l’Armée secrète (AS).

Erich Justitz était un réfugié tchèque d’origine juive. Dans son exil, sa famille avait vraisemblablement fait étape en Alsace, puis avait dû fuir à nouveau en 1940. Erich Justitz (alias Lauger) rejoignit les rangs des maquisards de l’AS de Corrèze.
Il trouva la mort au combat contre des Waffen-SS de la division Das Reich qui remontait du Lot. Avec lui périrent deux autres résistants de l’AS, Raymond Bassan et Albert Canal. La consultation de son dossier au SHD permettra de préciser les circonstances de sa mort.
Sa dépouille fut transférée après la guerre en Alsace et il repose désormais dans le carré des corps restitués du cimetière israélite de Strasbourg (MémorialGenWeb).
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225157, notice JUSTITZ Erich par Dominique Tantin, version mise en ligne le 30 mars 2020, dernière modification le 22 février 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Guy Penaud, La Das Reich, 2e SS Panzer Division, Périgueux, Éd. La Lauze, 2005, p. 514. — Mémoire des Hommes. — [cimetière israélite de Strasbourg (relevé sur MémorialGenWeb. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 59749 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément