LÉON Victor, Germain [pseudonyme dans la Résistance Bleuet]

Par Jean-Marie Guillon

Né le 6 décembre 1921 à Gassin (Var), tué au combat le 17 août 1944 à Castellane (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; ouvrier tourneur ; maquisard Francs-Tireurs et partisans (FTP).

Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), plaque Léon Victor
Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), plaque Léon Victor

Originaire de Ramatuelle (Var), fils de Joseph Léon, Victor Léon était ouvrier tourneur à l’usine de torpilles du golfe de Saint-Tropez. Après avoir effectué son temps aux Chantier de Jeunesse en 1942 à Cavaillon, il devint réfractaire au Service du travail obligatoire (STO) en octobre 1943. Il intégra le camp de triage FTP installé près de la ferme de Barbeyrolles à Gassin (Var) le 20 janvier 1944. Il fut arrêté par les Allemands à Ramatuelle à la suite de l’opération qu’ils conduisirent contre ce camp, le 21 février 1944. Emprisonné à Draguignan (Var), puis aux Petites Baumettes à Marseille (Bouches-du-Rhône), il s’évada du train qui le conduisait en Allemagne dans les environs de Dijon (Côte-d’Or) et serait revenu à pied à Draguignan. Il rejoignit ses camarades FTP à Soleillas (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) en mai 1944. Il aurait été un temps malade sans doute avant d’intégrer le 1er août la 5e cie FTP à Allons (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) en juillet dont l’un des responsables était son ami tropézien François Sibilli (voir ce nom). Il fut tué lors des combats pour libérer Castellane, sous-préfecture des Basses-Alpes, le 17 août 1944. Une plaque à sa mémoire a été apposée là où il est mort, sur l’hôtel du Levant. Son nom figure sur le monument « Aux martyrs de la Résistance des Basses-Alpes » érigé à Manosque (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Il a été donné à une rue de Gassin. Victor Léon reçut la Croix de guerre à titre posthume.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225195, notice LÉON Victor, Germain [pseudonyme dans la Résistance Bleuet] par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 31 mars 2020, dernière modification le 23 avril 2020.

Par Jean-Marie Guillon

Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), plaque Léon Victor
Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), plaque Léon Victor

SOURCES : Arch. dép. Var, 93 J (fonds ANACR, dossier 1121) et 1970 W 86 (fonds ONAC). ⎯ site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 77873 (erreur de mois de décès). ⎯ CDIHP, Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre mondiale dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Digne, 1992. ⎯ Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983 et rééd. 1990.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément