SARIEGO Michel

Par Jean-Marie Guillon

Né le 19 juin 1914 à Liévin (Pas-de-Calais), tué au combat le 17 août 1944 à La Brillanne (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; maquisard Mouvements unis de la Résistance-Armée secrète (MUR-AS).

La Brillanne (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux maquisards morts à la Libération
La Brillanne (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux maquisards morts à la Libération

Mobilisé le 2 septembre 1939, envoyé sur le front le 16 octobre, Michel Sariégo était sergent-chef au 42e RI. Fait prisonnier le 18 mai 1940, il fut interné en premier lieu au stalag II A de Neubrandenburg. Il bénéficia d’un rapatriement sanitaire vers la France le 27 février 1941. Il faisait partie de l’encadrement de travailleurs indochinois employés à l’usine de produits chimiques de Saint-Auban (commune de Château-Arnoux, Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Membre de l’AS des MUR, il prit le maquis au 6 juin 1944 et rejoignit le maquis de Lure à Châteauneuf-Val-Saint-Donat (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Chef des opérations du groupe franc de Ganagobie (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), il dirigea l’attaque lancée contre les postes allemands de La Brillanne, lors des combats de la Libération, le 17 août 1944. Il fut tué dans l’attaque de la centrale électrique. Décoré de la Croix de Guerre et de la médaille de la Résistance (24 avril 1946), homologué lieutenant à titre posthume, il reçut la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur le monument « Aux martyrs de la Résistance des Basses-Alpes » érigé à Manosque (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Une stèle commémorative rappelle sa mémoire à La Brillanne. Il fut inhumé à Carcassonne (Aude), au cimetière Saint-Michel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225196, notice SARIEGO Michel par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 31 mars 2020, dernière modification le 23 juillet 2021.

Par Jean-Marie Guillon

La Brillanne (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux maquisards morts à la Libération
La Brillanne (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux maquisards morts à la Libération

SOURCES : site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 151701 et SHD Vincennes 16 P 535806 (à consulter). ⎯ Mémorial GenWeb. ⎯ CDIHP, Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre mondiale dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Digne, 1992, p. 92. ⎯ Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983 et rééd. 1990, p. 409.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément