ARTIGALAS Jean, Auguste

Par Mauricette Laprie

Né le 6 mars 1856 à Tonneins (Lot-et-Garonne), mort le 10 décembre 1901 à Bègles (Gironde) ; couvreur ; anarchiste de Bordeaux (Gironde).

Fils de Jean Artigalas, cordonnier et de Marie Péré, cigarière. Jean Auguste Artigalas se maria le 16 février 1893 à Bordeaux (Gironde) avec Catherine Calas, sans profession, née à Tonneins (Lot-et-Garonne) le 6 juin 1857.
Couvreur, il figurera sur la liste des anarchistes de la Gironde à partir de 1893. Dans la notice individuelle de police du 30 novembre 1893 adressé au Préfet de la Gironde, il sera ainsi décrit « couvreur, célibataire, mais vie en concubinage avec une femme âgée d’environ 30 ans. Il assiste à toutes les réunions du groupe anarchiste où il ne prend jamais la parole, a hébergé Henri Riemer dit Luz de Paris lors de son passage à Bordeaux ». En 1901, très gravement malade il s’établira à Bègles (Gironde) où il exploitera avec sa femme un petit commerce de bois de chauffage et de charbons. Il décèda à la fin de la même année.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225339, notice ARTIGALAS Jean, Auguste par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 2 avril 2020, dernière modification le 2 avril 2020.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Arch. Dép. Gironde, 1 M 482. — Arch. Bordeaux Métropole 3527 I 10. — État civil de Tonneins (Lot-et-Garonne), de Bordeaux (Gironde) et de Bègles (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément