MÉTIN Robert, Jean

Par Huguette Juniet

Né le 22 mai 1924 à Saint-Dier-d’Auvergne (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement par la Milice le 2 septembre 1944 à l’Isle-sur-le-Doubs (Doubs) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Robert Métin est le fils de Félix, né à Paris, ouvrier Michelin, et de Fallourd Jeanne née aussi à Paris, sans profession. Il demeurait rue de l’Hôtel de Ville à Pont-du-Château (Puy-de-Dôme) et avait une sœur, Alice, née dans cette même ville.

Comme de nombreux résistants volontaires de la région, Métin Robert répondit à l’ordre du Colonel Gaspard pour rejoindre le Mont-Mouchet. Après les combats du Mont-Mouchet et du réduit de la Truyère, l’armée allemande et le SD continuèrent de ratisser la région et de nombreux résistants en liaison avec le maquis furent faits prisonniers. Victime de ce régime de répression Robert Métin fut arrêté le 14 juin 1944 (probablement au retour du Mont-Mouchet) par la PMA 92 et fut interné à la prison militaire allemande à Clermont-Ferrand.

Devant l’avancée des troupes alliées et dans la précipitation, les Allemands évacuèrent des prisonniers entassés dans les geôles clermontoises. C’est ainsi que le 20 août 1944, un transport ferroviaire avec 231 détenus (nombre approximatif) extraits de la prison militaire allemande Clermont-Ferrand prit la direction de Natzweiler-Struthof (Haut-Rhin). A noter que ce transport fut le dernier qui partit de Clermont-Ferrand avec à son bord l’évêque de Clermont, Monseigneur Piguet et le Prince de Bourbon-Parme. Un trajet long, insupportable et ralenti par des opérations de sabotage par la Résistance.

Le 28 août 1944, entre Baume-les-Dames et Montbéliard, un groupe de 8 prisonniers réussit à s’évader, mais les voies étaient surveillées. Très vite, un service allemand se mit à leur recherche : Marcel Levaillant réussit à passer au travers des mailles du filet, Raymond Soulas fut repris et déporté à Buchenwald (Allemagne) ; quant aux 6 autres détenus ils furent repris et fusillés le 2 septembre 1944 par des miliciens au château Weil sur la commune de Isle-sur-le-Doubs (Doubs). Les fusillés : Robert Métin, Ostier Léon, Lac Maurice, André Franchi, Faugère André, Rigaudière Anthony.

Metin a été homologué FFI et Déportés et Internés de la Résistance (DIR).

Un monument situé près de la voie ferrée à Isle-sur-le-Doubs avec les 6 noms des fusillés inscrits rappelle ce crime de guerre « Le groupe de Résistants de l’Isle-sur-le-Doubs à leurs frères d’arme ».
Son nom est inscrit sur le Monument aux Morts et sur le Calvaire de Pont-du-Château (Puy-de-Dôme) orthographié Methin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225373, notice MÉTIN Robert, Jean par Huguette Juniet, version mise en ligne le 3 avril 2020, dernière modification le 5 janvier 2022.

Par Huguette Juniet

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 414 107. Dossier Robert Métin (nc). — Archives Départementales 63 : 908 W 514 . — Recensement de la population à Pont-du-Château, année 1936. — Mémoires des Hommes. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 416 : liste des Résistants fusillés et massacrés dans la région du Puy-de-Dôme 39-45. — état civil de Saint-Dier-d’Auvergne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément