RIVOLLET Constant, Henri

Par Annie Pennetier

Né le 2 mai 1920 à Nantua (Ain), exécuté sommairement le 14 juillet 1944 à Nantua ; comptable ; résistant de l’AS.

Constant Rivollet était le fils de Jean Rivollet et de Marie Élise Anselme, domiciliés 16 rue Baudin à Nantua. Il était marié à Lucie Élisa Morel et habitait dans la ville 28 rue Paul Painlevé. Il travaillait comme comptable à la Caisse régionale de Crédit agricole à Nantua.
Résistant de l’Armée secrète AS groupement Nord, il participa aux activités de ravitaillement, de camouflage des maquisards et de la défense de Nantua. En effet après la première libération de Nantua en juin 1944, la petite ville devint le centre de la "IVe République", portion de territoire libéré et contrôlé par les maquis de l’Ain et leur chef Romans-Petit, les troupes allemandes contre-attaquèrent début juillet.
il fut capturé le 12 juillet et fusillé par des soldats allemands le 14 juillet 1944 à Nantua avec d’autres résistants Georges Cerciat et Émile Gavard.

Il obtint la mention « Mort pour la France », et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) le 3 novembre 1954. Il a été homologué FFI, soldat 2e classe pour sa période d’internement, services reconnus du 6 juin au 12 juillet 1944, le 16 novembre 1958.
Il fut décoré de la Croix de guerre avec étoile d’argent et de la Médaille de la résistance le 12 septembre 1959.

Son nom figure sur le monument aux morts et sur la stèle érigée sur la RN 79 au bord du lac de Nantua.
En 1954, sa veuve Lucie Le Normand, mère de deux filles mineures, Monique et Colette, était domiciliée à Lyon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225404, notice RIVOLLET Constant, Henri par Annie Pennetier, version mise en ligne le 4 avril 2020, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16P 513550. — Mémoire des hommes. — AERI Ain-Haut-Jura.— MemorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément