KLEINHANS Émile, Georges, Pierre

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 juillet 1921 à Mulhouse (Haut-Rhin), exécuté sommairement le 10 septembre 1944 à Fallon (Haute-Saône) , résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Émile Kleinhans était Alsacien. Il fut expulsé du territoire du Reich après l’invasion allemande et se réfugia en Haute-Saône, à Lure où il était domicilié. Il était célibataire et entra dans la Résistance au maquis de Fallon et Thieffrans du Groupe Saint-Georges.
À la suite d’un accrochage avec un détachement allemand, à la ferme des Vitres, prés de Fallon (Haute-Saône), il fut capturé par l’ennemi après avoir épuisé toutes ses munitions et abattu sur place le 10 septembre 1944 avec Henri Hennequin.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la plaque commémorative de la mairie, à Autrey-le-Vay, sur le monument commémoratif 1939-1945 à Fallon, sur la stèle commémorative, à Moimey, sur le Mémorial de la résistance, à Vesoul et sur la plaque commémorative de l’"Amicale FFI François de Grammont", à Villersexel (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225464, notice KLEINHANS Émile, Georges, Pierre par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 avril 2020, dernière modification le 6 avril 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément