NOYELLE André

Par Jean-Yves Bonnard

Né le 12 mai 1911 à Ully-Saint-Georges (Oise), exécuté par les troupes allemandes le 27 août 1944 à Cauvigny ; jardinier ; résistant FTP-FFI.

André Noyelle était marié et père de deux enfants. Domicilié à la Butte Rouge à Chatenay-Malabry (Seine-et-Oise, Hauts-de-Seine), il quitta sa commune avec sa famille pour se réfugier près de chez ses parents à 3 km d’ Ully-Saint-Georges, à Château Rouge, hameau de Cauvigny. Il exerçait la profession de jardinier.
Résistant, il participait au groupe FTP d’Ully-Saint-Georges.
Il fut exécuté par les Allemands dans le hameau de Château-Rouge lors de l’attaque du maquis de Cauvigny le 27 août 1944.
Son corps repose dans le cimetière d’Ully-Saint-Georges.

Reconnu Mort pour la France, il a été homologué interné résistant (DIR) et FFI à titre militaire.

Une rue de Château-Rouge porte son nom. Il figure sur le monument commémoratif aux vingt victimes du 27 août 1944 et la plaque commémorative de Château-Rouge.


Cauvigny (Oise), Hameau du Château Rouge, 27 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225562, notice NOYELLE André par Jean-Yves Bonnard, version mise en ligne le 7 avril 2020, dernière modification le 12 juillet 2022.

Par Jean-Yves Bonnard

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21P 123153. — SHD, Vincennes, GR 16P 448023 (nc). — Jean-Pierre Besse, Jean-Yves Bonnard, Rafles et massacres de l’été 44 dans l’Oise, CRDP Académie d’Amiens, CDDP Oise, 2012.— www.resistance60.fr, photo de famille, témoignage de sa fille Laure Noyelle.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément