LARRE Maurice

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 janvier 1906 à Peyriguère (Hautes-Pyrénées), mort en action le 8 octobre 1944 à Servance (Haute-Saône) ; militaire ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Maurice Larre entra dans la Résistance au corps franc Pommiès, bataillon Françot, Compagnie Cassagnabère. Le Corps franc Pommiès fut fondé le 17 novembre 1942 par André Pommiès. Après le débarquement de Normandie, il reçut l’ordre de remonter vers le nord-est e traversant la France en diagonale afin de barrer la route aux unités allemandes en retraite. Après avoir participé à la bataille d’Autun il remonta vers le nord. Le 22 septembre 1944 le CFP fut rattaché à la 1ère division blindée du général Touzet du Vigier. À partir du 25 septembre, il combattit sur le front des Vosges.
Maurice Larre fut tué au combat le 8 octobre 1944 au lieu-dit "La Grève", à Servance (Haute-Saône).
Il fut inhumé sur place puis exhumé le 3 décembre 1948. Il est inhumé depuis dans le carré militaire du cimetière communal, à Servance (Haute-Saône).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade d’adjudant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Saint-Clar (Gers) et sur le Mémorial du Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225616, notice LARRE Maurice par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 avril 2020, dernière modification le 8 avril 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément