SCARFOGLIÈRE Joseph, Antoine

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 3 octobre 1918 à L’Alma (Algérie), tué par balles le 23 août 1944 à Montluçon (Allier) ; militaire de carrière ; membre des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Joseph SCARFOGLIERE
Joseph SCARFOGLIERE

Fils de Joseph, gendarme mobile, et de Françoise Quesada, Joseph Scarfoglière épousa Odette Brémond. Il était sous-officier au 65éme régiment d’artilleur et domicilié à Dun-sur-Auron (Cher).

Il rejoignit la Résistance au sein des Mouvements unis de la Résistance (MUR), membre de la Compagnie Michel qu’il aurait rejoint le 1er juillet 1944 comme tireur au mortier et avec le grade de sergent-chef. Cette compagnie était commandée par le capitaine Émile Mairal alias Michel. Elle fut reconnue unité combattante pour la période du 6 juin au 6 septembre 1944.

Il fit partie des FFI ayant participé à l’opération menée contre les troupes allemandes retranchées dans la caserne Richemont de Montluçon (Allier). Il a été tué par balle le 23 août à 16h15 au rond-point des Guineberts sur la voie publique.

Il a été déclaré « mort pour la France », selon avis du 17 décembre 1945, et a été homologué FFI.

Son nom figure sur le monument de la Résistance de Lapalisse (Allier) et sur les stèles commémoratives à Carnoux-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et à Montluçon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225660, notice SCARFOGLIÈRE Joseph, Antoine par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 10 avril 2020, dernière modification le 20 juillet 2021.

Par Henri-Ferréol Billy

Joseph SCARFOGLIERE
Joseph SCARFOGLIERE

SOURCES : SHD Vincennes GR 19 3-3. Historique unités combattantes MUR. — SHD Vincennes : GR 16 P 538575, dossier Joseph Antoine Scarfoglière (nc). — AVCC Caen : AC 21 P 154020, dossier Joseph Scarfoglière (nc). — Mémorial GenWeb. — État civil (Montluçon).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément