Saint-Hilaire-de-la-Côte, La-Frette (Isère), Col du Banchet, 12 et 13 juillet 1944, 18 août 1944

Par Jean-Luc Marquer

Le Col du Banchet est situé à la limite des communes de La-Frette et de Saint-Hilaire-de-la-Côte (Isère), sur ce qui était la route nationale 85 (aujourd’hui RD 1085), principale voie de circulation entre Grenoble (Isère) et Lyon (Rhône).
Le 12 juillet 1944, trois résistants du groupe franc Guy-Roger y trouvèrent la mort au cours d’une attaque contre un convoi allemand.
Le lendemain, trois personnes furent exécutées en représailles.
Le 18 août 1944, un résistant du maquis de Chambarand mourut à son tour.

Monument commémoratif, col du Banchet, La-Frette, côté gauche
Monument commémoratif, col du Banchet, La-Frette, côté gauche
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .

Le 12 juillet 1944, des résistants des maquis de La-Frette et des Chambarands tendirent une embuscade à un convoi allemand sur la route nationale 85 au col du Banchet.
Les combats firent trois victimes parmi les maquisards : Alfred Buttin, Tino Lanzafame et Henri Porchier, et un tué et plusieurs blessés dans les rangs des Allemands.
Le 13 juillet 1944, des représailles furent menées par des troupes allemandes assistées de miliciens enrôlés dans la Gestapo venus de Lyon (Rhône) et de Grenoble (Isère).
Deux cultivateurs Louis Ballay et Lucien Jacquier-Roux, soupçonnés de faire partie de la Résistance, furent sommairement exécutés dans leur ferme.
Un réfugié juif, porteur de faux papiers au nom de Jacob Pick, et dont le vrai nom était Joseph Borucki, qui s’était installé avec sa famille dans un hameau isolé fut arrêté, maltraité, et finalement sommairement exécuté au col du Banchet par des miliciens.
Sa femme et sa fille ainsi que trois autres personnes furent arrêtées et conduites à la prison de Montluc à Lyon.
Plusieurs fermes et habitations furent incendiées.
Le 18 août 1944, Pierre Tuaillon qui participait à une embuscade contre une colonne allemande au col du Banchet fut tué alors qu’il était allé chercher une bouteille de limonade au café Laurencin situé au bord de la route.


Un monument commémoratif fut érigé à proximité du lieu des combats au col du Banchet à La-Frette.


Victimes :
12 juillet 1944
Alfred BUTTIN
Tino LANZAFAME
Henri PORCHIER
13 juillet 1944
Louis BALLAY
Joseph BORUCKI
Lucien JACQUIER-ROUX
18 août 1944
Pierre TUAILLON

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225671, notice Saint-Hilaire-de-la-Côte, La-Frette (Isère), Col du Banchet, 12 et 13 juillet 1944, 18 août 1944 par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 12 avril 2020, dernière modification le 18 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Monument commémoratif, col du Banchet, La-Frette, côté gauche
Monument commémoratif, col du Banchet, La-Frette, côté gauche
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .
Monument commémoratif, col du Banchet, La-Frette, côté droit
Monument commémoratif, col du Banchet, La-Frette, côté droit
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .

ns SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 480 et 602 — Mémorial GenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément