BERTHO François, Elie [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 30 novembre 1867 à Jallais (Maine-et-Loire), mort à Paris (Xe arr.) le 19 avril 1903 ; chapelier ; employé aux écritures ; soupçonné d’être anarchiste à Paris.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

En 1887, François Bertho demeurait à Jallais où il était chapelier. Appelé au service militaire le 11 novembre 1889, il était réformé n°2, le 19 novembre, pour perte presque complète de la vision de l’oeil gauche.
En 1894, François Bertho était employé aux écritures à la maison Dufaye, boulevard Barbès à Paris.
Le 6 mars 1894, en application d’un mandat de perquisition et d’amener du Préfet de police délivré dans le cadre de la loi du 18 décembre 1893 (art 265 et 266) sur l’association de malfaiteurs, la police se présenta au n°11 rue Ramey, dans un établissement tenu auparavant par Duprat et qui était le rendez-vous présumé des anarchistes (sur les conditions de cette rafle assez violente et concernant les conditions juridiques de l’opération, voir Auguste Bordes). Dix sept personnes présentes dans l’établissement étaient arrêtées et conduites au poste de police de la mairie du XVIIIe arrondissement.
Bertho était ensuite conduit chez lui, 10 rue Fauvet, une chambre garnie, la perquisition était infructueuse. La police remarquait l’absence de tout vêtement ou linge de corps. Bertho prétendit qu’il ne possédait que ce qu’il portait sur lui, le peu de linge qu’il avait précédemment lui ayant été retenu par un logeur auquel il devait de l’argent. Le livre de police de l’hôtel indiquait que Bertho était arrivé le 2 décembre 1893.
Le 8 mars Bertho était envoyé au Dépôt de la Préfecture de police et la procédure transmise au procureur de la république. Il était libéré le 11 mars 1894.
Soupçonné d’anarchisme, puisqu’il fréquentait le cabaret Duprat, la Préfecture de police ouvrit un dossier qui portait le n°333.551.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225803, notice BERTHO François, Elie [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 10 avril 2020, dernière modification le 14 juillet 2021.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : Archives de Paris D.3 U6 carton 50. — Archives de la Préfecture de police Ba 1500. — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Journal des débats 7 mars 1894. — Archives départementales du Maine-et-Loire. Classe 1887 Cholet, matricule 1434.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément