NERINCKX Victor.

Par Jean Neuville

Âgé de 31 ans en 1907. Ouvrier mineur, délégué d’un groupe de mineurs à la Commission d’enquête sur la durée du travail de 1907.

Victor Nerinckx qui est domicilié à Marcinelle (pr. Hainaut, arr. Charleroi), travaille dans la mine depuis l’âge de dix-sept ans. Bouveleur au siège n° 2 des charbonnages de Marcinelle-Nord, il dépose le 23 juillet 1907, au nom d’un groupe d’ouvriers de ce puits, devant la Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille, lors de la séance du groupe de Charleroi, section de Charleroi. Il défend, au nom de ses camarades, les huit heures de présence par jour dans la mine, applicable pas seulement aux ouvriers à veine même si une heure supplémentaire pourrait être demandée aux hiercheurs.

Le témoignage de Victor Nerinckx porte également sur l’organisation de sa journée, sur le chômage du lundi qu’il ne pratique pas à l’inverse de certains de ses compagnons qui le font à cause de la pénibilité du travail (température élevée) ou « aussi par ivrognerie ». Il dit ne pas avoir à se plaindre des patrons mais demande qu’une loi fixe la réforme demandée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225851, notice NERINCKX Victor. par Jean Neuville, version mise en ligne le 11 avril 2020, dernière modification le 11 avril 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille. Enquête orale. Déposition des témoins. Section de Charleroi, groupe de Charleroi, Bruxelles, 1907, p. 34-35.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément