THÉMANS Fernand.

Par Jean Neuville

Âgé de 31 ans 1907. Ouvrier mineur, délégué d’un groupe d’ouvriers à la Commission d’enquête sur la durée du travail de 1907.

Mineur depuis l’âge de onze ans, Fernand Thémans, domicilié à Fleurus (pr. Hainaut, arr. Charleroi), travaille depuis huit mois comme ouvrier à veine au puits du Marquis du Charbonnage d’Appaumée Ransart (aujourd’hui commune de Charleroi) lorsqu’il dépose le 24 juillet 1907, au nom d’un groupe d’ouvriers du puits susdit, devant la Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille, lors de la section et le groupe de Charleroi. Il demande la réduction de la journée de présence dans la mine, à huit heures.

Fernand Thémans donne des informations sur l’organisation de sa journée de travail et sur les mauvaises conditions de travail qui occasionnent de nombreux retards : lampes défectueuses, état déplorable du puits d’extraction où l’eau « tombe en abondance », la longueur des trajets, etc. L’absentéisme dans la mine est régulier surtout le lundi. Selon lui, il manque de personnel pour assurer les différents travaux et « en supprimant les causes de retard, on peut certainement produire en huit heures autant qu’aujourd’hui ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225853, notice THÉMANS Fernand. par Jean Neuville, version mise en ligne le 11 avril 2020, dernière modification le 11 avril 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : Commission d’enquête sur la durée du travail dans les mines de houille. Enquête orale. Déposition des témoins. Section de Charleroi, groupe de Charleroi, Bruxelles, 1907, p. 89-91.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément