CLÉMENT Eugène, André

Par Michel Thébault

Né le 5 juillet 1900 à La Charité-sur-Loire (Nièvre), mort en action le 21 août 1944 à Prémilhat (Allier) ; boulanger ; résistant, maquisard FFI - MUR.

Eugène Clément était le fils de Pierre, Raoul Clément âgé de 29 ans à sa naissance, tonnelier et de Madeleine Carroy âgée de 27 ans, couturière. Il apprit le métier de boulanger. Incorporé en mars 1920, pour son service militaire dans un Régiment de Tirailleurs Algériens, il participa à l’occupation des pays rhénans, promu caporal puis sergent en mars 1921. Il fut libéré de ses obligations militaires le 27 février 1922 et se maria le 8 janvier 1923 avec Marie Louise Pardoux. D’abord installé à Nevers (Nièvre) en 1925, il vint ensuite à Decize (Nièvre) en 1927, avant de s’installer à Saint-Éloy-de-Gy (Cher) où il demeurait encore en 1944 avec son épouse. Il exerçait la profession de boulanger. Il fut rappelé sous les drapeaux fin août 1939 affecté sans doute comme boulanger, à la 5ème section de COA (Commis et Ouvriers Militaires d’Administration) et promu en janvier 1940 sergent-chef.

Il s’engagea dans la Résistance rejoignant le 25 juillet 1944 le groupement Millet des MUR. Dans la nuit du 19 au 20 août 1944, les chefs de la Résistance montluçonnaise décidèrent de libérer la ville de Montluçon (Allier) et de mettre le siège devant la caserne Richemont où s’était rassemblée l’essentiel de la garnison allemande. Près de 1500 FFI furent rassemblés pour mener ces opérations et il fut fait appel aux forces résistantes des départements voisins. Le groupement Millet occupa une position à proximité de la caserne Richemont mais situé sur la commune de Prémilhat, dont le territoire communal commençait à peu de distance de la caserne. Les combats durèrent jusqu’au 24 août lorsqu’un convoi allemand en repli depuis Limoges parvint un moment à desserrer l’étau et permettre à l’ensemble des forces allemandes d’évacuer la ville. Eugène Clément participa aux combats pour la libération de Montluçon (Allier) et fut tué au soir du 21 août, vers 16 heures au lieu-dit La Peille, sur la commune de Prémilhat. Son corps ne fut retrouvé que le lendemain.

Il obtint la mention mort pour la France et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Saint-Éloy-de-Gy (Cher) ainsi que sur le Mémorial de la Résistance de Montluçon : « En hommage aux Résistants morts à la libération de Montluçon - Août 1944 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225902, notice CLÉMENT Eugène, André par Michel Thébault, version mise en ligne le 12 avril 2020, dernière modification le 26 juin 2021.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Cher et Nièvre (état civil, registre matricule, recensements). — SHD Vincennes GR 16 P 132996 et SHD Caen AC 21 P 46099 (nc). — Archives collectives des Forces françaises de l’intérieur (site Mémoire des Hommes) MUR groupement Millet GR 19 P 3/7 — André Touret , Montluçon 1940-1944 : la mémoire retrouvée, Ed. Créer 2001. — Mémoire des hommes — Mémorial genweb. — Renseignements Alain Godignon — État-civil Prémilhat registre des décès 1944 acte n° 59.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément