ROUILLON Félix, Georges

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 juillet 1925 à Esboz-Brest (Haute-Saône), disparu en mars 1944 sans doute exécuté dans la région de Vesoul (Haute-Saône) ; manœuvre de scierie et garde forestier ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Félix Rouillon était le fils de Léon, garde forestier et d’Aline Daval, sans profession. Il était le cadet d’une famille de cinq enfants, trois filles et deux garçons. Il était célibataire et exerça les métiers de manœuvre de scierie puis garde forestier.
Il entra très tôt dans la résistance aux Francs-tireurs et partisans (FTPF) Comtois dans la compagnie Valmy du groupe Reichhoffen.
Il fut arrêté chez lui au Banney, commune de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) le 18 décembre 1943 - Emprisonné à Lure, Vesoul, Autun, il fut renvoyé à Vesoul courant mars 1944 pour être à nouveau interrogé et sera exécuté en un lieu imprécis lors d’une tentative d’évasion avec Robert Dirand et René Longet, porté disparu.
Selon Mémoire des Hommes il a été fusillé le 10 mars 1944 à Autun (Saône-et-Loire).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat de Forces françaises de l’intérieur (FFI) et au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) [SHD Vincennes dossier GR 16 P 522821].
Il reçut la Médaille de la Résistance par décret du 24 mai 1957.
Son nom figure sur le Mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225911, notice ROUILLON Félix, Georges par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 12 avril 2020, dernière modification le 23 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément