La Salorge, en la Chapelle-Saint-Aubert (Ille-et-Vilaine), le 16 juin 1944

Par Daniel Heudré

Exécution d’un FTP à la Salorge, en la Chapelle-Saint-Aubert (Ille-et-Vilaine).
Une stèle honore la mémoire de Jean Duval, au bord de la route D 103, sur la commune, juste à la jonction avec la N 12 Rennes-Fougères. Le 16 juin 1944, Jean Duval, ouvrier agricole et Maurice Masson attaquent un camion allemand, avec six ou sept soldats à son bord, qui verse dans le fossé. Des avions américains arrivent et mitraillent le camion, deux bombes étant lâchées, l’une à proximité du camion, l’autre à la Salorge. Jean Duval est tué par les Allemands, Maurice Masson réussit à s’enfuir. Les obsèques de Duval auront lieu, à la Chapelle-Saint-Aubert, un dimanche après la messe. La Salorge est le théâtre, un mois après, le 24 juillet 1944, d’une répression effrayante de la part des Allemands. Elle provoque la mort du jeune Chevrel, âgé de 13 ans. Un autre enfant, le jeune Vallier, est blessé grièvement. Cet évènement suscite une solidarité locale à l’égard de la famille du jeune Chevrel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225912, notice La Salorge, en la Chapelle-Saint-Aubert (Ille-et-Vilaine), le 16 juin 1944 par Daniel Heudré, version mise en ligne le 12 avril 2020, dernière modification le 13 avril 2020.

Par Daniel Heudré

SOURCES : Luc Capdevila, Les Bretons au lendemain de l’Occupation, Presses Universitaires de Rennes, 1999. — Témoignage recueilli auprès d’habitants de la Chapelle-Saint-Aubert

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément