DESGROPPES Roger

Par Claude Pennetier

Né le 22 novembre 1925 à Négrondes (Dordogne), mort le 14 mai 1944 à Marmande, (Lot-et-Garonne) suit à des blessures reçues à Monségur (Gironde) ; résistant FFI.

Arch. Dép. Lot-et-Garonne 3 U 2/169.

Fils de Jean Desgroppes et d’Élise Grandcoing, Roger Desgroppes, 19 ans, célibataire, domestique de ferme domicilié à Saint-Amand-du-Vert (Dordogne), appartenait au groupe Grand-Pirre depuis avril 1944. Il combattit dans les rangs des FFI à Monségur. Blessé grièvement (une balle aurait traversée le joue et une partie de la tête), il fut admis anonymement à l’hôpital de Marmande le 9 mai 1944 et mourut le 14 mai : "inconnu âgé d’environ 19 ans, taille 1 m 65, cheveux châtains". Un jugement du tribunal de Marmande en date du 18 mars 1948 lui rétablit son nom. Il a été déclaré Mort pour la France le 13 mai 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225960, notice DESGROPPES Roger par Claude Pennetier, version mise en ligne le 13 avril 2020, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Claude Pennetier

Arch. Dép. Lot-et-Garonne 3 U 2/169.

SOURCE : Danielle Fournie, Dictionnaire des "Morts pour la France", Marmande, 1870-2013, tome 2, 2015, Agen, l’Atelier des archives, p. 615 (avec photo du corps), Arch. Dép. Lot-et-Garonne, 3 U 2/169).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément