PERROT Alphonse, Joseph

Par Jean-Luc Marquer

Né le 18 novembre 1860 à Murianette (Isère), massacré le 11 juin 1944 à Murianette ; cultivateur ; victime civile

Alphonse, Joseph Perrot était le fils d’Alphonse, Joseph et de de Marie, Françoise Morel, son épouse.
Il fut dispensé de service militaire étant "aîné de veuve".
Cultivateur, il épousa Eugénie Liaud-Dubois-Pagnon le 10 janvier 1891 à Murianette (Isère). Le couple avait eu une fille qui fut légitimée le même jour.
Ils eurent d’autres enfants par la suite.
Le recensement nominatif de 1906 indique qu’il était devenu charpentier.
Le 11 juin 1944, vers 16h30, un groupe de résistants attaqua un convoi allemand qui passait sur la route nationale 523 (aujourd’hui D 523).
Les Allemands envahirent alors la commune de Murianette.
Alphonse Perrot qui se trouvait dans son jardin fut d’abord blessé.
Alors qu’il regagnait son domicile, il se trouva en présence de soldats allemands qui l’achevèrent d’une rafale de mitraillette en plein ventre, tirée à bout portant.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 23 août 1945.
Lors du même assaut, une autre habitante de Murianette, Mélanie Perrin, âgée de 76 ans, fut aussi massacrée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226038, notice PERROT Alphonse, Joseph par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 19 avril 2020, dernière modification le 12 juillet 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 415 et 567 — Arch. dép. Isère, RMM, 11NUM/1R1087_04 , p. 24 ; Recensement nominatif 1906, 10NUM/123M297/1906, p. 5 — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément