VIGNERON André, Émile

Par Jean-Yves Bonnard

Né le 9 février 1913 à Saales (Bas-Rhin), massacré le 14 août 1944 à Trie-Château (Oise) ; ouvrier agricole ; victime civile.

Tombe Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Tombe Bourgeois, Bouvy, Vigneron

Fils de Joseph Vigneron, ouvrier, et de Marie Émilie Gabriel, André Vigneron s’était marié le 16 septembre 1938 à Saales avec Lina Epp. Il avait fui son Alsace natale pour ne pas servir l’occupant allemand, sa commune, située à l’ouest de Strasbourg, était devenue ville-frontière en 1940.
En 1944, il était caché en tant que commis agricole à la ferme des Kroumirs à Trie-Château (Oise), propriété de Pierre Bourgeois qui hébergeait également un réfractaire au STO Jean Bouvy et des résistants FTP de Chambly (Oise).
Il fut tué lors de la descente des soldats allemands le 14 août 1944 peu après la découverte d’armes dans la ferme, ainsi Pierre Bourgeois, Jean Bouvy et les 4 résistants cachés dans le bois.
Son corps fut jeté dans le brasier d’un bâtiment de la ferme incendiée.
Sa femme Lina Vigneron ainsi que Madame Bourgeois furent conduites à la kommandantur installée au château de la Folie puis emprisonnées durant trois jours à Beauvais.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts, la stèle commémorative des Kroumirs et la tombe collective du cimetière de Trie-Château.
Il est aussi inscrit sur le monument aux morts de Saales (Bas-Rhin).


Trie-Château (Oise), les Kroumirs : 14 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226057, notice VIGNERON André, Émile par Jean-Yves Bonnard, version mise en ligne le 15 avril 2020, dernière modification le 7 juillet 2021.

Par Jean-Yves Bonnard

Tombe Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Tombe Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Stèle de la ferme des Kroumirs. Cliché J-Y.Bonnard
Stèle de la ferme des Kroumirs. Cliché J-Y.Bonnard
Monument aux morts de Trie-Château. Cliché J-Y. Bonnard
Monument aux morts de Trie-Château. Cliché J-Y. Bonnard

SOURCES : Arch. Dép. Oise. — Jean-Pierre Besse, Françoise Rosenzweig, 1944 l’Oise est libérée, Archives départementales de l’Oise (exposition), Conseil général de l’Oise, 2004. p.113. — www.resistance60.fr . — MémorialGenweb. — Site : Victimes alsaciennes de la Seconde Guerre mondiale. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément