Marquillies (Nord), 26 mai 1940. Massacre de militants communistes.

Par Frédéric Stévenot

Le 26 mai 1940 des gendarmes abattirent les prisonniers communistes qu’ils étaient chargés de convoyer.

Lors de l’avancée allemande vers le littoral de La Manche, l’exode des régions septentrionales s’amplifia et même temps que les suspicions. C’est dans ce contexte que le 26 mai 1940 des gendarmes abattirent les prisonniers communistes qu’ils étaient chargés de convoyer.

Aucun élément n’a permis, pour l’instant, de reconstituer la liste des victimes, d’en connaître le nom et même l’effectif du groupe. On sait seulement que Maurice Patou en faisait partie, ainsi que François Süe. Aucun monument particulier dans la commune ne permet de rappeler l’événement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226097, notice Marquillies (Nord), 26 mai 1940. Massacre de militants communistes. par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 15 avril 2020, dernière modification le 27 avril 2022.

Par Frédéric Stévenot

SOURCE. Yves Le Maner, « L’invasion de 1940 dans le Nord-Pas-de-Calais », Revue du Nord, tome 76, n° 306, juillet-septembre 1994. p. 467-486 (p. 475 pour le fait concernant Marquillies).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément