DEGERNIER Edouard [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 24 février 1849 à Gand (Belgique) ; tailleur d’habits ; soupçonné d’anarchisme à Paris.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Edouard Degernier se maria le 10 mai 1873 à la mairie de Paris (IXe arr.) avec Marie Jeanne Mees, couturière.
Depuis octobre 1891, Edouard Degernier vivait maritalement avec Péronne Pellaz, cuisinière, née le 11 octobre 1866 à Aix-les-Bains (Savoie).
Selon la police, Degernier était un client assidu du restaurant Duprat, 11 rue Ramey, fréquenté par des tailleurs et des anarchistes. D’après le témoignage de Péronne Pellaz, il n’aurait pas fréquenté le restaurant avant de l’acheter.
Le 5 mars 1894, Edouard Degernier avait repris avec sa maîtresse Péronne Pellaz, le commerce de vins, restaurant Duprat, à Louise Pioger, celle-ci demeurant chez sa mère qui habitait un logement à la même adresse. Le fond avait été acheté 5.000 francs, dont 600 francs payés d’avance et le reste réglé au moyen d’effets. Degernier avait utilisé de l’argent qu’il avait à la caisse d’épargne pour réaliser cet achat. L’acte de vente n’avait pas encore été signé par Duprat, le propriétaire, qui se trouvait alors en Angleterre. Degernier avait été mis en rapport avec Duprat, par Clidière qui était un ami du vendeur
Arrêté le 6 mars 1894, lors de la rafle chez Duprat (sur les conditions de cette rafle assez violente et concernant les conditions juridiques de l’opération, voir Auguste Bordes), il déclarait au commissaire de police qu’il était le propriétaire actuel de l’établissement. Une perquisition était effectuée au domicile qu’il occupait avant sa prise de possession de l’établissement Duprat, au 29 rue des Trois Frères mais sans résultat.
Il était mis en liberté le 11 mars.
La Préfecture de police lui ouvrit un dossier sous le n°333.531.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226144, notice DEGERNIER Edouard [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 16 avril 2020, dernière modification le 14 juillet 2021.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES :
Archives de la Préfecture de police Ba 1500 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Archives de Paris D.3 U6 carton 50 — La Justice 9 mars 1894

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément