PONS Émile, Baptiste

Par Jean-Marie Guillon

Né le 27 mai 1906 à Roussillon (Vaucluse), tué le 20 août 1944 à Apt (Vaucluse) ; ouvrier ocrier ; victime civile.

Les travaux de Jean-Paul Jouval, président du Souvenir français du canton d’Apt, ont permis de connaître le parcours d’Émile Pons et les circonstances de sa mort. Fils d’Alfred Pons, cultivateur, et de Zoé Pezière, sans profession, marié à Gargas (Vaucluse) avec Antonia Ortiz Palazon, il travaillait dans l’agriculture avant guerre, puis, depuis 1940, comme ouvrier ocrier. Il fut mobilisé du 4 septembre 1939 au 25 juin 1940. Il fut tué dans l’après-midi le 20 août 1944 lors des combats pour la libération d’Apt, alors que l’infanterie allemande « nettoyait » le secteur de la Cucuronne, après que les chars de la XIe Panzer Division aient été attaqués à l’entrée de la ville par des résistants. Émile Pons se trouvait aux alentours de la place Bouquerie pour voir ce qui se passait lorsqu’il fut contrôlé par des soldats allemands. N’ayant pas ses papiers, il fut fouillé et trouvé avec une petite paire de jumelle. Abattu sous les yeux de sa fille, mortellement blessé, il fut ramené à sa ferme du quartier Saint-Michel. Laissé sans soins car les Allemands interdisaient l’accès de son domicile, il mourut le lendemain. Plusieurs autres résistants et des civils furent tués dans les mêmes circonstances. Une cérémonie funèbre eut lieu le 27 août suivant place de l’ Hôtel de ville en leur mémoire. Son nom figure sur le monuments aux morts d’Apt.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226157, notice PONS Émile, Baptiste par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 21 avril 2020, dernière modification le 29 septembre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Mémoire des hommes SHD AVCC 21 P 388776 (nc). ⎯ Jean-Paul Jouval, Mémorial des victimes des communes du canton d’Apt. Seconde Guerre mondiale, Indochine, Algérie, Apt, Le Souvenir français, 2017, p. 230-231. ⎯ Louis Coste (dir.), La Résistance du pays d’Apt, de la Durance au Ventoux, Apt, 1974, rééd. 1982. — état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément