MONTEIL Antoine, Marcel

Par Eric Panthou

Né le 3 août 1917 à Bort-les-Orgues (Corrèze) exécuté sommairement par fusillade le 28 juin 1944 à Gravières, commune de Lanobre (Cantal) ; victime civile ?

Antoine Marcel Monteil est le fils d’Antoine Monteil qui était garde champêtre et de Marguerite dite "Annette" Gasparoux qui était couturière, née à Paris et décédée à Bort-les-Orgues en 1926. Le couple a eu 5 enfants nés à Bort entre 1901 et 1917. Antoine Marcel est né pendant la guerre de 14-18. Son père avait été mobilisé dès le 1er août 1914 et incorporé le 13 dans le 5è régiment d’artillerie à pied. En 1917, il retourne au front avec le 13è régiment d’artillerie et est libéré le 31 décembre 1918. Au moment de son service militaire, il était galochier.

Le 27 juin 1944 vers 6 heures, plusieurs véhicules militaires allemands dont des véhicules transportant des troupes sont arrivés sur la commune de Champs-sur-Tarentaine (Cantal). Ces troupes appartenaient à la colonne Azerbaidjan de la brigade Jesser. D’autres troupes ont cantonné sur la commune voisine de Cros (Puy-de-Dôme) jusqu’au 2 juillet 1944, effectuant des perquisitions dans toutes les maisons et plaçant des postes de contrôles à plusieurs endroits.

Le 28 juin, diverses opérations furent lancées à la recherches de maquisards. Une fraction des troupes arriva à Gravières, hameau de la commune voisine de Lanobre (Cantal). C’était un centre d’exploitation forestière. Après avoir placé des sentinelles dans toutes les directions, les Allemands rassemblèrent l’ensemble des ouvriers pour examiner leur papier et leur situation vis-à-vis du STO. C’est à cette occasion qu’Antoine Monteil, qui était de passage, fut arrêté et fusillé à 16 heures ce 28 juin en bordure du chemin reliant Gravières à Lanobre.

Son corps a été retrouvé le 3 juillet 1944 à Gravières, considéré alors comme celui d’un inconnu.
Par jugement du 4 janvier 1945 du tribunal de Mauriac, il fut établit que le décès remontait au 28 juin 1944 et qu’il s’agissait d’Antoine Monteil. Le même jour, Pierre Montel et Lucien Leibovitz, ont également été fusillés par les Allemands au même lieu, leur corps étant retrouvé le 3 juillet.

Antoine Monteil était peut-être réfractaire au STO. Il n’a pas de dossier de victime de guerre ou de résistant.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Bort-les-Orgues.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226167, notice MONTEIL Antoine, Marcel par Eric Panthou, version mise en ligne le 16 avril 2020, dernière modification le 20 avril 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 137, crimes de guerre à Lanobre. — Mémorialgenweb. — Arch. dép. de Corrèze : état-civil et registres matricules. — État-civil Lanobre (en ligne) et Bort-les-Orgues.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément