JUHEL Charles, Victor, Louis

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 21 janvier 1893 à Vaudry (Calvados), mort en déportation le 10 juillet 1944 à Hartheim (Autriche), employé des messageries de presse.

Fils de Charle Juhel, propriétaire, et de Marie Radoult, Juhel était employé de commerce en 1913. Il habitait alors Paris.
Juhel fut mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, jusqu’à sa réforme en juillet 1918, en raison d’une blessure à la main.
En 1921, Juhel fut condamné pour "délit de course" et en 1925 pour "abus de confiance". C’est probablement après ces condamnations qu’il devint cycliste pour les messageries Hachette. Dans la base Memorial Mauthausen il est indiqué qu’il était « entrepreneur de presse ».
Interné à Compiègne, Juhel a été déporté à Mauthausen le 16 avril 1943. Il a été gazé à Hartheim.
Son figurait sur la plaque commémorative en l’honneur des employés des messageries de presse morts pendant la Seconde Guerre, inaugurée le 21 août 1946 à Paris.

Voir liste des victimes des Messageries Hachette

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226276, notice JUHEL Charles, Victor, Louis par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 18 avril 2020, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. Calvados acte naiss. - Arch. Paris D4R1 1742 (n°251) registre matricule [en ligne]. - SHD Caen AC 21 P 466499 [non consulté]. – Monument Mauthausen [en ligne ]. - Yann Volant. « L’hommage aux résistants des messageries morts pour la France. », HistoLivre, octobre 2019, p. 6-9.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément