MONFIL Augustin [pseudonyme dans la résistance : Hardy]

Par Eric Panthou

Né le 9 février 1920 à Réquista (Aveyron), exécuté sommairement par fusillade le 15 juillet 1944 à Bourg-Lastic ; menuisier ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI), Mouvements unis de la Résistance (MUR).

Fils d’Augustin, coiffeur, né à Molinos (Espagne) et Juna Arpi, également née en Espagne et sans profession, domiciliés à Bourg-Lastic en 1944, Augustin Monfil était célibataire et exerçait la profession de menuisier. Il habitait également Bourg-Lastic.

Mobilisé au 8ème Génie à Avignon en avril 1940, il fut après sa démobilisation envoyé aux chantiers de jeunesse de juillet 1940 à janvier 1941. Il rejoignit la Résistance en octobre 1943, intégrant un groupe sédentaire des Mouvements unis de la Résistance (MUR). Il rejoignit ensuite le maquis de saint Genès à la 2ème compagnie le 15 mai 1944 où il fut nommé chef de groupe avec le grade de sergent et comme nom de guerre Hardy. Il semble qu’il ait participé à l’attaque des troupes allemandes par le maquis le 7 juillet 1944 dans les gorges de Chavanon, à quelques kilomètres à l’ouest de Bourg-Lastic, à la limite du Puy-de-Dôme et de la Corrèze. Il fut arrêté le mercredi 12 juillet à Messeix puis emmené à la mairie de Bourg-Lastic.

Le 15 juillet 1944 des troupes allemandes de la brigade Jesser procédèrent à l’exécution de 23 personnes au camp militaire de Bourg-Lastic (Puy-de-Dôme), principalement des résistants arrêtés et faits prisonniers les jours précédents ainsi que quelques otages civils exécutés en représailles. Ces exécutions furent décidées en représailles de l’attaque du maquis dans les gorges de Chavanon qui avait fait 23 morts chez les soldats allemands.

Augustin Monfil figure parmi les victimes. Un interprète allemand parlant espagnol avait pourtant assuré qu’Hector Martin, chef du groupement allemand, que les Monfil avaient été obligés d’héberger, avait le pouvoir de faire libérer leur fils, ce qu’il ne fit pas finalement.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI et interné-résistant (DIR). Il a reçu la médaille de la Résistance à titre posthume (JO du 17/05/1946).

Son nom figure sur les monuments aux Morts et Bourg-Lastic.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226311, notice MONFIL Augustin [pseudonyme dans la résistance : Hardy] par Eric Panthou, version mise en ligne le 19 avril 2020, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 425895, dossier Augustin Monfil (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 599881, dossier Augustin Monfil (nc). — Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 30 et 908 W 414 : crimes de guerre à Bourg-Lastic et enquête sur Hector Martin. — Mémoire des Hommes. — Mémorialgenweb. — État-civil Bourg-Lastic.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément