RAYMOND Louis [pseudonyme dans la résistance : Marcel]

Par Huguette Juniet

Né le 17 juin 1914 à Sauxillanges (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement le 3 juin 1944 à Saint Eloy-la-Glacière (Puy-de-Dôme) ; cultivateur ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Louis Raymond est le fils de Jean, métayer, et de Henriette Chalet. Il était cultivateur. En 1936 il résidait avec sa mère et ses deux sœurs au hameau de Loradoux à Sugères (Puy-de-Dôme).
Il rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore, intégrant les FII. Il a servi dans la 4ème Compagnie du Mont-Mouchet sous les ordres du Commandant Adrien Pommier avec pour mission de défendre le plateau de Tenezières et Clavières dans le Cantal. Après un ordre de repli, la Compagnie prit la direction des Monts du Forez avec des étapes d’environ 50 kilomètres de marche nocturne.
En ce début d’août 1944, la Compagnie avait établi son PC dans le bois de Mauchet sur la commune de Saint-Eloy-la-Glacière. Elle fut alertée que deux colonnes allemandes fortes d’une centaine de véhicules, progressaient de part et d’autre de Sauxillanges abordant le triangle La Gravière, Fournols, Saint-Amant-Roche-Savine. La mission de Pommier était d’interdire aux Allemands l’accès sur Ambert. Pris sous les feux de l’ennemi, les 4 sections de la Compagnie, réparties sur la commune, décrochèrent les unes après les autres. Les FFI eurent quatre tués, dont Raymond Louis et trois blessés. Le village de Saint-Eloy-le-Glacière fut pillé.

Il a été reconnu « Mort pour la France
Son nom est inscrit sur le Monument aux Morts de Sugères (Puy-de-Dôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226363, notice RAYMOND Louis [pseudonyme dans la résistance : Marcel] par Huguette Juniet, version mise en ligne le 20 avril 2020, dernière modification le 20 avril 2020.

Par Huguette Juniet

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 141568, dossier Louis Raymond (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 501559, dossier Louis Raymond (nc). — Mémoire des Hommes. — MémorialGenweb. - Gilles Lévy-Francis Cordet, A nous Auvergne !, Presses de la cité, nouvelle édition 1990, p 315. — Adrien Pommier, état des Services militaires. —Recensement 1936 à Sugères. — État civil de Sauxillanges.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément