VERDIÈRE Marcel, André

Par Jean-Jacques Doré

Né le 15 avril 1883 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 4 novembre 1963 au Havre ; menuisier du Havre ; syndicaliste révolutionnaire.

Fils d’un journalier et d’une « lessivière », militant des Jeunesses syndicalistes dès l’âge de 18 ans, Marcel Verdière participa au meeting du 1er mai 1901 tenu salle Franklin, où son intervention fut remarquée par la police.

Secrétaire de la section menuiserie du syndicat général du Bâtiment de 1908 à 1914 et délégué à l’Union locale en 1913, il fut partie prenante de la création de son dispensaire.

En novembre 1910, l’Union locale CGT du Havre décida la création d’un dispensaire ouvert aux syndiqués du Havre. Par un acte sous seing privé dressé devant notaire le 22 novembre 1910, furent déposés par Cornille Geeroms et René Votte les statuts d’une société civile immobilière au capital social de 24 500 frs. réparti en 245 parts de 100 frs. Outre le Comité de direction composé du docteur Houdeville (médecin-directeur), de Cornille Geeroms (président), de René Votte (secrétaire), d’Achille Delaunay et Ernest Boursier (membres), les treize autres porteurs de parts étaient des élus des syndicats CGT du Havre. Marcel Verdière était donc l’un d’entre eux. Inaugurés en décembre 1910, les locaux du dispensaire étaient situés au Havre, à l’angle des rues Rollin et Tourneville.

Inscrit sur la liste des antimilitaristes de Seine-Inférieure en 1911, avec la mention « communiste anarchiste », il fut mobilisé le 2 août 1914 et fait prisonnier le 17 septembre. En captivité à Muncheberg (Allemagne), il regagna la France le 18 décembre 1918.

Membre du bureau de la section menuiserie du syndicat général du Bâtiment désormais affilié à la CGTU, il se vit à nouveau confier la tâche de délégué à l’Union locale du Havre de 1922 à 1925.

Louis Verdière s’était marié avec Jeanne Dumont le 18 juin 1908 au Havre où il habitait 58 rue Jules Tellier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226365, notice VERDIÈRE Marcel, André par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 2 décembre 2020, dernière modification le 2 décembre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, 4 MP 2410 Réunions et conférences 1914-1918, AD 4 MP 2156 Antimilitaristes réservistes, AD 4 MP 4666 ; registre matricule militaire. — Notes de Gilles Pichavant sur le dispensaire du Havre. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément