NOIROT Noël, Émile, Alexis

Par Michel Germain

Né le 3 juin 1923 à Beaune (Côte-d’Or), exécuté sommairement le 31 mars 1944 à Thorens (Haute-Savoie) ; réfractaire au STO ; résistant des Glières, FFI.

Noël Noirot était le fils d’Anselme et de son épouse Marie Lanet. La famille habita ensuite à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine) au 122 de la rue Anatole France.
Réfractaire au S.T.O. Noël Noirot gagna la Haute-Savoie et on le retrouva maquisard sur le Plateau des Glières. Il faisait partie de la section « Bayard ».
Ayant reçu l’ordre de décrochage du Plateau le 26 mars 1944, il partit en reconnaissance avec Marcel Caretti*. Tous deux furent tués par la Milice, à la Luaz (Thorens) le 31 mars 1944, à 4 heures du matin, alors qu’ils tentaient de franchir les lignes ennemies.
André Vignon rescapé des Glières, qui était avec eux, a écrit « … Caretti et Noirot partent en reconnaissance. Quelques coups de fusils, une rafale de mitraillette, puis plus rien… » Le reste du groupe fut fait prisonnier par des Allemands et des G.M.R. « travaillant » en commun. L’occupant interrogeait les détenus lorsque « arrive un chef de la Milice qui déclare aux Allemands en notre présence :
« Comment vous faites des prisonniers ! Cette saloperie, c’est tout juste bon à recevoir une balle dans la tête. Tout à l’heure, j’en ai trouvé deux (Caretti et Noirot) – quelques coups de mousquetons et ils tombent. Quel plaisir cela m’a fait de leur envoyer une bonne rafale de mitraillette pour les achever ! »
En s’adressant à un de ses sinistres comparses qui lui demande s’il a fait enlever les corps, ou à tout le moins les papiers des morts, il répond :
« On s’en fou ! Ces gens-là n’en valent pas la peine. Les corbeaux se chargeront bien de les nettoyer. ! »

Et de fait, l’acte de décès est daté du 17 avril 1944. Les deux malheureux avaient été inhumés entre temps. Il repose à présent à Levallois-Perret.
Noirot Noël obtint la mention « Mort pour la France » (sans date) et fut homologué FFI. Son nom est gravé sur le Mur du souvenir élevé à l’entrée de la nécropole militaire de Morette.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226377, notice NOIROT Noël, Émile, Alexis par Michel Germain, version mise en ligne le 20 avril 2020, dernière modification le 20 avril 2020.

Par Michel Germain

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 446708 et Caen AC 21 P 124348.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément