MORISOT Marcel, Auguste, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 octobre 1926 à Thieffrans (Haute-Saône), exécuté sommairement le 7 septembre 1944 à Tressandans (Doubs) ; agriculteur ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Marcel Morisot était le fils de Louis René et de Marie Louise Fernande Bertrand, tous deux cultivateurs. Il était célibataire et exerçait le métier d’agriculteur, à Thieffrans (Haute-Saône)
Il entra dans la Résistance au maquis de Fallon et Thieffrans, groupe Saint-Georges des FFI. Il fut surpris par l’ennemi au cours d’une mission et fusillé par les Allemands en compagnie de Maurice Bonvalot.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon et le monument aux morts, à Tressandans (Doubs), sur le monument aux morts et la plaque commémorative, à Thieffrans et sur le Mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226384, notice MORISOT Marcel, Auguste, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 avril 2020, dernière modification le 21 avril 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— Recensements de population commune de Thieffrans années 1931 et 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément