LELOUP Marie, Léon, Maxime

Par Jean-Marie Guillon

Né le 25 décembre 1907 à Gironville-sous-les-Côtes (Meuse), tué le 21 août 1944 à Bonnieux (Vaucluse) ; agriculteur ; victime civile.

Les recherches de Jean-Paul Jouval, président du Souvenir français du canton d’Apt, ont permis de connaître des éléments de la biographie de Maxime Leloup. Fils de Léon et d’Alberte Valet, marié à Berthe Daumen, il habitait avant guerre dans la Meuse, à Gironville où il était né agriculteur. IL avait fait son service militaire au 551e régiment de chars de combat du 12 mai 1928 au 26 avril 1929. Mobilisé le 24 août 1939 au dépôt du centre mobilisateur n°62 à Bar-le-Duc (Meuse), démobilisé le 28 février 1941 à Avignon (Vaucluse), il fut employé dans le groupe de travailleurs n°1088 des Beaumelles à Lioux (Vaucluse) pour faire des coupes de bois pour les gazogènes. Il s’établit alors à Bonnieux et travaillait dans l’agriculture. Il fut tué le 21 août 1944, lors des combats de la Libération, alors que la Résistance tentait d’harceler les Allemands sur la RN 100, au pont Julien. Vers 17 heures, après s’être caché dans un fossé, il essaya de rentrer chez lui. C’est en y arrivant qu’il fut abattu par un soldat qui tirait au fusil mitrailleur à partir de sa chambre. Peu avant, Edward Trawinski* avait subi le même sort. Les corps des deux hommes ne purent être récupérés que le lendemain. Ils furent inhumés au cimetière de Roussillon (Vaucluse).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226412, notice LELOUP Marie, Léon, Maxime par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 21 avril 2020, dernière modification le 29 septembre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Aimé Autrand, Le département du Vaucluse de la défaite à la Libération : mai 1940-25 août 1944, Avignon, Éd. Aubanel, 1965, p. 169-171. — Jean-Paul Jouval, Mémorial des victimes des communes du canton d’Apt. Seconde Guerre mondiale, Indochine, Algérie, Apt, Le Souvenir français, 2017, p. 164-165. ⎯ Mémoire des hommes SHD AVCC 21 P 367461 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément