DEVOS Paul

Par Jean Piat

Né le 8 octobre 1895 à Tourcoing (Nord) ; mécanicien ; syndicaliste CGT puis FO du Nord.

Paul Devos était le fils d’un menuisier et d’une commerçante de Tourcoing. Après avoir appris le métier de mécanicien dans un collège technique, il travailla de 1911 à 1914 dans divers ateliers de mécanique. En 1912, il adhéra au syndicat des Mécaniciens de Tourcoing qui s’affilia l’année suivante à la Fédération CGT des Métaux. Mobilisé en 1914, il ne revint à Tourcoing qu’en 1920 et entra alors à la commission administrative du syndicat. Après le congrès de l’Union départementale tenu à Lille en juin 1921, les militants restés fidèles à la « vieille maison » furent évincés de la Maison du Peuple de Tourcoing par les unitaires. Devos reforma la commission du syndicat des Métaux dont il devint secrétaire adjoint en 1927. Licencié en 1932 à la suite d’une grève, il retrouva un emploi de mécanicien aux ateliers municipaux. Le secrétaire du syndicat confédéré, puis réunifié, des Métaux, Léon Decostère, tomba malade en 1935 et Paul Devos lui succéda au secrétariat ; il ne prit cependant le titre officiel de secrétaire général qu’à la mort de Decostère, en 1950. Secrétaire de l’Union locale CGT (1945-1947), puis CGT-FO de Tourcoing (1947-1968), Paul Devos siégea pendant cette période au conseil d’administration de la Caisse régionale de Sécurité sociale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22642, notice DEVOS Paul par Jean Piat, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Jean Piat

SOURCES : F.-X. Roets, Le Mouvement ouvrier français à Roubaix-Tourcoing de 1914 à la fin de la IVe République, mémoire de maîtrise, Lille, 1968. — État civil de Tourcoing (1979).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément