TOURNEL Eugène, Joseph

Par Marie-Cécile Bouju, Renaud Poulain-Argiolas

Né le 31 mars 1883 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), mort le 19 août 1948 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) ; typographe, maître imprimeur ; résistant ; imprimeur de la première version de La Marseillaise et du Patriote Martiguais.

1er numéro de <em>La Marseillaise</em> (1er décembre 1943)
1er numéro de La Marseillaise (1er décembre 1943)

Fils d’Edouard Tournel, employé, et de Marie Étiennette Royère, Eugène Tournel était typographe.
Il s’établit à son compte vers 1911, ouvrant l’imprimerie Tournel, dite aussi Imprimerie moderne, au 29 rue Bédarrides à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).
Dispensé de service militaire pour raison médicale, il servit pendant la Première Guerre mondiale dans les services auxiliaires. Il fut employé dans la Compagnie d’ouvriers d’artillerie coloniale à Marseille de mars 1915 à mars 1919.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Tournel fut sollicité par Pierre Brandon, via le docteur Paret qui lui demanda de mettre ses presses au service de la résistance. Paret avait précédemment permis au fils de Tournel d’échapper au STO en lui faisant de faux certificats, déclarant qu’il était atteint de tuberculose oculaire. Le 1er décembre 1943, Tournel imprima le premier numéro de La Marseillaise à 15 000 exemplaires pour le compte du "Front national de lutte pour la libération de la France". Brandon le sollicita également pour imprimer Le Patriote Martiguais, journal du Front national de Martigues, qui se présentait comme journal des patriotes et organe "qui transmettra fidèlement les mots d’ordre du Conseil national de la Résistance".
Découvert, Eugène Tournel interrompit son travail clandestin après douze numéros de La Marseillaise et deux du Patriote Martiguais. L’impression de la Marseillaise fut alors prise en main par Louis Obré, avec l’aide de Victor Fantini, de Pasquini et Louis Hadjaj ou Lucien Hadjadj.
Eugène Tournel avait épousé le 28 avril 1906 (?) Rose Clot à Marseille. Il a épousé en secondes noces Noëlie Giordano en juillet 1931 à Aix-en-Provence. Cette dernière était propriétaire d’une mercerie à Aix-en-Provence.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226475, notice TOURNEL Eugène, Joseph par Marie-Cécile Bouju, Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 9 avril 2021.

Par Marie-Cécile Bouju, Renaud Poulain-Argiolas

1er numéro de <em>La Marseillaise</em> (1er décembre 1943)
1er numéro de La Marseillaise (1er décembre 1943)
1er numéro du <em>Patriote Martiguais</em> (janvier 1944)
1er numéro du Patriote Martiguais (janvier 1944)

SOURCES : Arch. Dép. Bouche-du-Rhône 1 R 1223 n° 972 registre matricule et acte de naiss. [en ligne]. — Sébastien Madau, "Voilà, le premier numéro, je l’ai entre les mains", La Marseillaise, 23 décembre 2013. — Jacky Rabatel, Une ville du Midi sous l’Occupation : Martigues, 1939-1945, Centre de Développement Artistique et Culturel, 1986 (p. 248, 250). — Joseph Brando, Notes d’histoire vécue à Port-de-Bouc durant l’occupation allemande de 1940 à 1945, [sans date]. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément