DARDELIN Claude

Par Jean Belin

Né le 22 avril 1893 à Blanzy-les-Mines [Blanzy] (Saône-et-Loire), mort le 13 juin 1969 à Dijon (Côte-d’Or) ; syndicaliste CGT du Textile et de la Côte-d’Or ; conseiller prud’hommes.

Fils de Jean Dardelin, mineur, et de Claudine Benoist, sans profession, Claude Dardelin fut manœuvre, puis livreur avant son incorporation le 28 novembre 1913 au 37ème Régiment d’Artillerie. Blessé au cours d’une opération militaire en avril 1919, il fut amputé de plusieurs doigts avant d’être démobilisé le 2 septembre 1919. Il se retira à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) avant de venir s’installer à Dijon en 1925 où il exerça une activité professionnelle dans les métiers du textile comme magasinier dans l’établissement Doiteret à Dijon. Il était en octobre 1936, secrétaire adjoint du syndicat CGT du Textile de Dijon, le secrétaire général étant Louis Bruchon*. Le syndicat déclara 25 adhérents. Il fut un des animateurs de la grève de juin juillet 1936 dans sa profession. En avril 1949, il fut élu secrétaire général de son syndicat, Louis Bruchon devenant le trésorier. Il fut élu conseiller prud’hommes à Dijon sur une liste présentée par l’UD CGT, section industrielle, de février 1946 à novembre 1960. Il fut membre de la Commission de contrôle de la Bourse du travail de Dijon en mai 1946, le président du CA étant Auguste Heinimann*. Il se maria avec Ursule Nectoux, bonnetière tricoteuse, le 20 mars 1920 à Montceau-les-Mines avec laquelle il eut une fille, Paule née à Dijon en 1932. Retraité en 1958, il était domicilié au 21 rue Jean Jean Cornu à Dijon en 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226476, notice DARDELIN Claude par Jean Belin, version mise en ligne le 22 avril 2020, dernière modification le 22 avril 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. municipales Dijon, 7 F 4. — Arch. Départementales de Saône-et-Loire, état civil, recensement de la population, fiche de recrutement militaire. — Arch. IHS CGT 21, fonds de l’UD. — Arch. Départementales de Côte-d’Or, état civil, recensement de la population. — La Bourgogne Républicaine}, édition du 4 février 1946. — Notes de Jean-Louis Ponnavoy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément